Animation  
  Chirurgien
    Qui sommes nous L'hospitalisation La prothèse    
           
   
Comment est constituée une prothèse ?

Une prothèse totale de hanche comprend 4 ou 5 parties :

la tige fémorale qui se place à l’intérieur du fémur :
Sa forme et sa dimension sont adaptées au fémur du patient.
Le plus souvent, le col est solidaire de cette tige.

 

Parfois, il n’est pas solidaire de la tige et le col du fémur a une longueur et une orientation choisies pour reproduire au mieux celle du col de votre fémur. Ce sont des tiges modulaires ; l’avantage est que vos muscles retrouvent une longueur et une tension identiques à la nature ce qui facilite la marche et corrige la boiterie.
La tête du fémur s’emboîte sur la tige et s’articule avec la partie de la prothèse située dans le bassin (la cotyle prothétique)
Q303

le cotyle prothétique est la partie femelle qui se fixe dans le bassin en reproduisant la forme, l’orientation et la taille.
Il comprend 2 parties :
une partie métallique (visible sur une radio) recouverte d’hydroxyapatite et fixée  de plus avec une vis

Q304

un insert (non visible directement sur la radio) qui est emboîté dans la précédente et qui s’articule avec la tête du fémur.

En quelle matière est elle faite ?

Différents matériaux entrent dans la constitution d’une prothèse totale de hanche :
- le titane par sa résistance et son élasticité (tige et cotyle prothétique)
- le revêtement d’hydroxyapatite (molécule proche de celle de l’os) qui permet une fixation naturelle de la prothèse (tige et cotyle) en 6 à 8 semaines le plus souvent.
- le métal, le chrome cobalt ou la céramique d’alumine pour la tête.
- le poléthylène, l’alumine voire le métal pour l’insert.

Comment est fixée une prothèse ?

De 3 façons :
1/ le travail de l’os qui est sculpté de façon à être en contact parfait avec la prothèse dont la forme et la taille sont étudiées pour s’adapter parfaitement à l’os.
Cela est réalisé au niveau du fémur par râpes ou compacteurs de taille croissante et au niveau du bassin par des fraises de taille croissante.
Des formes particulières du fémur (acquises ou congénitales) justifient des tiges sur mesures conçues et fabriquées par ordinateur à partir d’un scanner pré opératoire.
2/ Au niveau du bassin l’hydroxyapatite qui recouvre la partie métallique permet à l’os de fixer la prothèse.
3/au niveau du fémur, l’hydroxyapatite ou une mince couche de ciment chirurgical selon les indications, complète la parfaite adhérence de la tige à l’os.

   
   
     
  Les prothèses
de hanche
 
     
Dernière mise à jour :
15 novembre 2013